Comment gérer L’impact psychologique de son déménagement?

Comment gérer L’impact psychologique de son déménagement

COMMENT GÉRER L’impact psychologique DE SON DÉMÉNAGEMENT ?

L’impact psychologique d’un déménagement, sur le plan émotionnel, figure dans le top 5 des situations les plus stressantes que nous vivons au cours d’une vie, côte à côte avec un divorce ou une séparation. Les individus développent naturellement un attachement à leur maison et à leur environnement. Cet attachement peut être aussi fort que les relations avec leur famille. Dridi moving services vous conseille pour gérer l’impact psychologique d’un déménagement.

Préparer et prévoir l’imprévisible

Avant un déménagement, il convient d’être préparé aussi bien psychologiquement que physiquement. Il s’agit de reconnaître que lorsque l’on déménage, il est possible (et normal) de ressentir de l’anxiété, en raison de la peur de l’inconnu, et/ou du chagrin à l’idée de laisser des gens et des lieux derrière vous.
Nous résistons au changement parce qu’il nous semble souvent imposé ou imprévisible. Considérez le déménagement comme une transition. Pour certains, c’est une transition vers un rêve ou une nouvelle vie ; pour d’autres, c’est une transition qui les éloigne d’une situation compliquée. Dans un cas comme dans l’autre, le déménagement est généralement une décision visant à rechercher un meilleur environnement, un nouveau départ ou une aventure.
Il est important de se rappeler que tout ce à quoi vous tenez (expériences, personnes et lieux) est un souvenir qui vous accompagne. De même, vous pouvez laisser les souvenirs qui n’ont aucune valeur derrière vous dans les murs au sein desquels vous avez vécu.

Le déménagement : un nouveau départ

Concentrez-vous sur le fait que vous ne laissez pas vos amis et vos voisins derrière vous, mais que vous élargissez simplement votre groupe d’amis en rencontrant de nouvelles personnes et en développant de nouvelles relations au sein de la communauté.
Au fur et à mesure que vous remplissez les cartons, considérez cela comme une occasion de vous débarrasser de tout le désordre (émotionnel et physique) que vous avez accumulé et qui n’a pas besoin de vous accompagner vers une nouvelle vie. C’est une occasion de faire le ménage dans votre esprit … comme dans le contenu de la maison. Il s’agit de créer un espace émotionnel pour de nouveaux souvenirs ainsi qu’un espace physique pour de nouveaux meubles.

Transférez votre ancienne vie dans votre nouvelle vie. Impliquez votre famille et vos amis dans le déménagement et l’acclimatation dans votre nouvel environnement.

Rendez visite à vos nouveaux voisins. Au cours des premiers temps, il vous appartiendra de faire un effort pour vous ouvrir vers les autres. Faites le tour des magasins locaux, cuisinez des plats locaux, imprégnez-vous de votre nouvelle région.
Prenez de nouvelles habitudes. Par exemple, définissez un itinéraire qui consiste à passer devant votre nouvelle maison ou appartement aussi souvent que possible, pour vous acclimater doucement.

Faites un effort pour développer de nouvelles relations. Tournez-vous vers les commerces locaux et entamez la conversation avec des gens avec lesquels vous avez des affinités.
Mettez en place de nouveaux rites. Par exemple, invitez vos amis et votre famille à déjeuner ou à prendre un café régulièrement dans votre nouveau logement.

Un peu d’organisation !

impact psychologique DE SON DÉMÉNAGEMEN

Pour limiter l’impact psychologique d’un déménagement, organisez-vous ! Six à huit semaines avant votre déménagement, préparez des listes de tout ce dont vous avez besoin ; n’hésitez pas à déléguer en contactant une entreprise de déménagement, vos amis, les membres de votre famille qui sont disponibles…

Et surtout… prenez soin de vous ! Veillez à vous reposer, à prendre du temps et à ne pas en faire trop. Un déménagement fait souvent croire que l’on ne pourra jamais tout faire à temps…
Adaptez-vous et soyez flexible. Généralement, rien ne se passe exactement comme prévu. Vous rencontrerez des obstacles en cours de route, c’est certain. Prévoyez un plan B, au cas où les choses se passeraient différemment par rapport à ce que vous avez prévu.

L’impact psychologique d’un déménagement n’est pas quelque chose que l’on peut minimiser. Bien au contraire. Que vous souhaitiez déménager ou que vous soyez obligé de le faire, l’anxiété et l’appréhension sont liées à la partie « inconnue » d’une nouvelle vie. Rassurez-vous en vous souvenant des raisons pour lesquelles le déménagement est une nécessité. Souvenez-vous que, avec la nouveauté, on se crée de nouveaux souvenirs et que chaque étape nous fait grandir. Acceptez le déménagement et concentrez-vous sur les avantages et les opportunités que la transition vous apportera.